AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

» Et si on rigolait

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
A. Cléopatra Kovalevska
Wonderful' ADMIN



Arrivée à SF depuis : 03/07/2010
J'ai posté : 532
Localisation : San Francisco
Occupations : Et si je te dis, que ça te regarde pas ?
Humeur : Bonne
Célébrité : Nina Dobrev
© Credit : Faby' et toxic glam


MY MAGIC BOOK
Camps: Bien
Pouvoirs:

MessageSujet: » Et si on rigolait Ven 23 Juil - 16:11


ET SI ON RIGOLAIT ?


Vendredi, nous étions vendredi après-midi, Cléopatra était seule, elle était tranquillement installée sur son canapé, elle feuilletait un magazine, enfin seule est un grand mot, car depuis le matin, son voisin ne faisait que de faire du bruit, tout d'abord il avait réussi à la réveiller à neuf heures, car il avait eu la charmante idée de tondre sa pelouse, personne ne peut lui en empêcher certes, mais bon il aurait pu au moins attendre dix heures pour tondre sa pelouse. Il continuait toujours à faire un bruit de dingue, Cléopatra n'avait aucune idée de ce que son voisin était un train de faire dans son jardin, mais il devait taper extrêmement fort sur des morceaux de bétons ou autres, car le bruit devenait infernal. Elle posa son magazine violemment sur la table basse qui se trouvait en face d'elle, elle se leva telle une furie pour aller regarder par la fenêtre, elle se mit sur la pointe des pieds pour mieux voir et là elle découvrait que son voisin démolissait sa maison, mais pourquoi il démolissait sa maison ? Il est complètement dérangé, peut-être qu'il agrandissait son petit confort ? Non, impossible il n'aurait pas démoli autant la partie de sa maison. Et qui serait aussi bizarre pour rêver de rendre sa maison plus petite ? Sûrement personne, elle avait envie d'aller le voir, pour se rendre compte des dégâts qu'il faisait chez lui, mais après tout cela ne la regarde pas. Oh et puis étant curieuse, elle peut se l'accorder, elle aime savoir la vie des autres sans cesse, un énorme défaut, mais on ne peut pas y faire grand-chose.

Elle sortait dehors, puis une fois au portail de son voisin, elle l'interpellait pour lui demander si tout allait bien, il se tourna, un énorme marteau entre les deux mains, Cléopatra se concentra pour connaître les pensées de cet homme, il était en colère, il pensait à sa femme, mais négativement, alors elle lui demanda. « Votre femme est partie ? » « Comment vous le savez ? Elle vous a fait des confidences ? Alors que la plupart du temps pour elle vous n'étiez qu'une pauvre idiote. » Une idiote, sa femme avait traité Cléopatra d'idiote, elle ne manquait pas du culot. « Non, elle ne m'a pas fait de confidence ? Mis à par ça, pourquoi détruire votre maison ? C'est étrange ! » Il lui jeta un regard remplis de foudre, elle avait même l'impression qu'il allait lui sauter dessus et la tuer. « C'est dans cette pièce que ma pauvre femme m'a trompé, je ne veux plus avoir affaire à elle, si seulement je revoyais vraiment le visage de l'homme avec qui elle me trompait. » Elle avait insulté Cléopatra d'idiote et ça elle ne le digérait pas, alors elle voulait prendre sa petite vengeance, oui malgré que Cléopatra soit une être complètement bénéfique, quand elle veut prendre une "revanche", elle le fait sans hésiter. « Cet homme dont vous parler, je pense le connaître, enfin pas personnellement, mais elle avait souvent la visite, d'un blond, plutôt grand, assez musclé, il m'a même dit bonjour, il avait l'air sympathique. Je crois même qu'il se nommait Edward ou Edgard, enfin je ne me souviens plus, je vais vous laisser. » Ce que disait Cléopatra de plus ce n'était que la vérité, à quoi bon mentir ? Elle commença à prendre le petit chemin pour rentrer chez elle, quand elle entendue un petit merci, de la part de l'homme.

Cela n'avait apporté rien de plus à Cléopatra, mais bon cette femme n'avait pas à tromper son mari avec un autre, donc si maintenant, elle avait des ennuis, c'était bien fait pour elle, elle n'avait qu'à quitter son mari avant de le tromper ou trouver une autre solution.

Bref, il était dix-huit heures, Cléopatra en avait assez d'être renfermer, elle voulait prendre l'air, s'amuser, ne croyait pas que son petit-ami l'enfermer et lui disait de ne pas bouger, non loin de là, mais c'est juste qu'au début elle était partie pour une journée de repos, mais avec le vacarme du voisin et bien maintenant elle voulait sortir. Elle prenait une douche rapidement puis elle enfila un short en jean ainsi qu'un top, son idée était de se rendre au P3. Elle se boucla légèrement les cheveux puis elle se téléportait au coin d'une rue où que personne ne pouvait l'apercevoir, très feignante ? En quelque sorte, puis si elle consommait trop d'alcool, elle n'aurait pas besoin de ramener sa voiture.
Elle paya son entrée au P3, puis elle se rendait au comptoir où elle commanda une vodka, aussitôt demandé, aussitôt servi, c'était ça qu'elle admirait au P3, les serveurs et serveuses étaient rapides.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
aphrodite Rosewood
SUPERWOMAN' ADMIN



Age : 23
Vie depuis le : 16/06/1995
Arrivée à SF depuis : 10/07/2010
J'ai posté : 349
Localisation : San Francisco
Humeur : Bonne !
Célébrité : Mischa Barton
© Credit : © Lanie/soparadis


MY MAGIC BOOK
Camps: Bien
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: » Et si on rigolait Ven 23 Juil - 19:15


Il devait être tout juste dix-sept heures quand Aphrodite Rosewood décida qu'il était temps pour elle de sortir un peu. Elle avait passé toute sa journée enfermée à l'école de magie, dans la bibliothèque pour être plus précise. Elle ne travaillait pas là-bas et n'y était encore moins une élève, mais avait pu s'arranger avec un professeur de l'école afin d'y passer quelques heures de recherche. Bien évidemment, elle n'avait pas préciser la nature de ses recherches. Vous voyez, si elle débarquait à l'enceinte de l'école de magie et clamait haut et fort : « Je vais faire des recherches sur Wildmore & Hartington pour savoir s'ils sont aussi bénéfiques qu'ils le prétendent », et bien elle serait sans aucun doute mal reçue. Vous ne croyez pas ? Aphrodite préférait largement être discrète sur elle et ses visions du moment (elle en avait de très sombres à propos de w&h, ce n'est vraiment pas joli à voir en tout cas). D'autant plus qu'elle devait se persuader elle-même des intentions de w&h avant d'avertir les autres. C'est vrai quoi, elle faisait peut-être une grave erreur en pensant que cette organisation n'est pas toute blanche. Peut-être qu'elle interprétait très mal ses visions et puis c'est tout. Mais voyez-vous, en ce moment, Aphrodite était totalement perdue et ne savait pas si elle devait croire ses visions ou bien toute la population qui ne cessait d'affirmer leur fierté par rapport à w&h. C'est donc pour ceci qu'elle était venue farfouiller dans la plus grande des bibliothèques magiques : celle de l'école de magie.

Dix-sept heures, et Aphrodite était lassée de ses recherches. Premièrement, cela faisait toute une après-midi qu'elle était perchée sur ses livres. Deuxièmement, elle n'avait absolument rien trouver, aucune information concernant W&H ou quelque chose en rapport. En même temps, ce n'était pas tellement étonnant étant donné que l'école de magie était également contrôlée par Wildmore & Hartington, ils ont dû bien prendre le soin de faire le ménage avant de la ré-ouvrir.
Dix-sept heures, et Aphrodite décida d'arrêter. C'était peine perdue, elle devait se fier à ses visions, un point c'est tout. Dans une tornade de feu, la demoiselle disparu de l'école de magie pour réapparaître une fraction de seconde plus tard dans sa chambre, au manoir Halliwell (c'était ici qu'elle vivait temporairement, le temps de se trouver un appartement à elle, confortable et pas trop cher). Elle avait pour planning de sa soirée : s'amuser. Oublier un instant son passé, la magie et ses visions. Quoi que, ça n'allait pas être facile d'oublier ses visions si elles se déclenchaient pendant cette soirée. Quoi qu'elle fasse, Aphrodite n'arrivait pas à avoir une vision sur-demande, et quand elle en avait une, autant dire que ça avait le chic pour tomber au mauvais moment. Attendez, je ne vous ai pas encore raconté sa dernière sortie au cinéma ? Eh bien, elle avait eu une vision en plein milieu du film. Comme à son habitude, la vision était accompagnée d'un mal de crâne carabiné, et comme à son habitude, Aphrodite en avait hurlé à cause de la douleur atroce. De ce fait, elle s'était faite virée de la salle de cinéma, parce qu'elle dérangeait les autres. Vous l'aurez donc compris, pour Aphrodite, avoir une vision n'était certainement pas une partie de plaisir.
Mais peu importe, elle comptait s'amuser ce soir. Après avoir pris une bonne douche chaude, s'être coiffée un peu et maquillée un minimum, Aphrodite enfila une robe de soirée noire, très légère.

Dix-huit heures et quart, Aphrodite était au P3. Elle aimait assez bien ce club, il y avait une bonne ambiance, bonne musique. D'ailleurs, dès son arrivée au bar où elle comptait commander quelque chose et aller s'installer dans un coin tranquillement, Aphrodite remarqua une connaissance accoudée au comptoir. Il s'agissait de Cléopatra, une amie plus ou moins proche d'elle. Sans attendre une seconde de plus, la demoiselle s'installa à ses côtés avec un grand sourire. Ca lui faisait plaisir de rencontrer quelqu'un qu'elle connaissait dans ce club bondé. Et puis, à deux, c'était encore mieux pour s'amuser.

« Tu es venue seule ? »

Oui, bon la question n'était pas tout à fait innocente puisqu'elle voulait clairement savoir si Cléo était avec son petit-ami (disons-le franchement, qu'Aphrodite n'aimait pas tellement) ou non. Elle ne l'aimait pas parce qu'il faisait parti de Wildmore & Hartington, et qu'il poussait Cléopatra d'y retourner.
Aphrodite commanda la même chose que son amie, c'est-à-dire une vodka.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
A. Cléopatra Kovalevska
Wonderful' ADMIN



Arrivée à SF depuis : 03/07/2010
J'ai posté : 532
Localisation : San Francisco
Occupations : Et si je te dis, que ça te regarde pas ?
Humeur : Bonne
Célébrité : Nina Dobrev
© Credit : Faby' et toxic glam


MY MAGIC BOOK
Camps: Bien
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: » Et si on rigolait Ven 23 Juil - 20:47

Wildmore & Hartington, cela faisait partie du passé de Cléopatra, mais à vrai dire aussi de son présent, car malgré qu'elle est quitté Wildmore & Hartington, suite à un plan qu'elle n'avait pas voulu exécuter, elle avait dû passer un pacte, un pacte qui faisait qu'elle ne devait parler à personne de Wildmore & Hartington, il lui arrivait souvent qu'on lui en parle et elle répondait toujours les mêmes réponses, un vrai rôle qu'elle avait beaucoup de fois répétée, bref elle répondait par des je ne dirais jamais rien, je ne veux rien dire, cela ne vous regarde pas, enfin que des réponses dans ce genre qui ne peuvent rien à apprendre à la personne qui lui demande. Mais le pire dans tout ça, c'est qu'elle ne peut rien tenter contre eux, sinon voilà longtemps qu'elle aurait tout fait pour les anéantir, enfin déjà commencé par se trouver un groupe contre W&H, car seule, elle y aurait risqué sa vie et mourir cela ne doit pas être une partie de plaisir. Et cela faisait aussi partie de son présent, de son futur certainement, car son petit-ami Liam, fait toujours parti de Wildmore & Hartington et il tente de convaincre Cléopatra de revenir dans l'organisation W&H, chose qu'elle ne veut pas, car elle les connait et elle n'a aucune confiance en eux. Mais elle aimerait tellement faire plaisir à son petit-ami lui dire ce oui qu'il attend, lui confirmer qu'elle est prête à revenir à W&H, mais ce ne serait qu'un mensonge, car ce serait uniquement dans le but de faire plaisir à Liam et elle, ça lui ferait du mal d'être de nouveau une employée de W&H.

Cléopatra était assise au comptoir, on venait de lui servir une vodka, elle était totalement perdue dans ses pensées, mais que pensait-elle ? A pas grand-chose qui puisse être précis, elle a seulement peur de ce que son destin lui réserve, mais elle ne devait pas penser à ça, elle était venue dans le but de s'amuser non ? De faire la fête, de sourire, de montrer qu'elle allait bien. Son verra de vodka pure entre les mains, elle allait le boire quand elle le reposa, car elle avait entendu une voix, une voix qu'elle connaissait, qu'elle avait déjà entendu, c'était Aphrodite, une jeune femme, qu'elle connaissait un peu, c'était en quelque sorte une amie. La première phrase qu'Aphrodite lui demande c'était est-ce qu'elle était seule, Cléopatra eut un léger soupire, elle voyait bien qu'Aphrodite n'aimait pas trop Liam, ce qui était bien dommage. « Je suis seule en effet, Liam n'est pas là, il doit être avec... enfin ça n'a pas d'importance ! Je conclue que tu es venue toute seule toi aussi, à moins que je ne me trompe. » La suite de avec... c'était les autres membres de Wildmore & Hartington, si elle avait été encore employé à l'heure qu'il est elle serait certainement encore dans le grand bâtiment de Wildmore & Hartington à travailler sur de nouveaux plans...

Cléopatra tenait toujours son verre de vodka à la main, mais elle ne s'en rendait même plus compte, ce n'est seulement quand le serveur déposa la commande d'Aphrodite, que Cléopatra se rappelait qu'elle avait, elle aussi un verre de vodka, je vous rassure, elle n'est pas encore amnésique. Elle porta son verre jusqu'à sa bouche et elle vida le liquide transparent en quelques secondes. Elle déposa son verre et elle en commande aussitôt un deuxième. Cléopatra, là tout de suite maintenant, vous vous dites, mais c'est quoi cette fille ? C'est une alcoolique ! Non ce n'est pas une alcoolique, c'est seulement qu'elle avait envie de profiter de la vie ce soir. La vodka, elle connait ça depuis quelques temps déjà, petite, elle en entendait déjà pas mal parler, la Russie ? Cela ne vous rappelle pas un alcool spécial ? Mais, si bien sûr la vodka, enfant, elle n'en buvait pas, je vous rassure aussi sur ce point-là, mais quand il y avait un petit apéritif entre ses parents et des amis, la bouteille de vodka était souvent présente sur la table. Des adultes ce n'est pas fait pour boire de l'eau à l'apéritif, il ne faut pas rêver tout de même, fini la maternelle... C'est à San Francisco, qu'elle a bu son premier verre, car Moscou, enfin la Russie, cela fait bien longtemps qu'elle n'y ait pas retourné, à son plus grand regret, si de temps à autres, son pouvoir de téléportation lui permet de s'y rendre, mais le temps est plus fort qu'elle et à chaque fois elle est obligée de retourner à San Francisco, la ville où elle vit depuis ses dix ans.

Cessons de parler d'alcool, sinon on risque de se saouler rien que d'en parler, ce qui ne serait pas marrant. Elle regarda Aphrodite, elle ne l'avait pas vu depuis quelques jours, enfin Cléopatra quand elle n'est pas chez elle, la plupart du temps elle travaille, car être journaliste et aussi photographe, ça rapporte de l'argent certes et heureusement, mais cela demande du temps, car Cléopatra aime s'appliquer dans tout ce qu'elle entreprend et quand elle rend un article ou même une photographie, il faut que tout soit très bien fait, le parfait n'existe pas, mais Cléopatra fait tout pour arriver à ce que son travail soit parfait. Une fois son deuxième verre servi, elle fit un sourire au serveur pour le remercier, puis elle dit « Comment tu vas sinon ? » Une question des plus banals, que beaucoup de gens ont l'habitude, il y a des gens qui posent cette fameuse question par curiosité, d'autres par politesse, à vrai dire il y a pleins de raisons et pour Cléopatra s'était une question comme une autre, malgré la grande curiosité de Cléopatra, mais bon si Aphrodite lui disait qu'elle allait mal, il est certain que Cléopatra réagirait et lui en demanderait les raisons, mais si elle n'allait pas bien, pourquoi serait-elle au P3 ?

La musique était assez forte, un bon groupe jouait encore ce soir, les Halliwell savaient très bien choisir les groupes de musiques pour le P3, car disons que dans certains club, la musique n'est pas ce qu'il y a de mieux, le P3 était plutôt bien entretenue, très rare était les particules de poussières, ce qui est plutôt pas mal, car imaginez les gens qui sont allergiques à la poussière, ils seraient drôlement embêté si le P3 serait un nid de poussières. Les verres étaient bien nettoyés, non mais franchement ils devaient passer pas mal de temps, oui la technologie moderne, les laves vaisselles sans doute la chose qui vous change la vie, car pendant que le lave vaisselle tourne, vous vous avez le temps d'aller faire du shopping, que du gagne temps et si un jour les humains étaient plus fort que le temps, ouai c'est impossible, arrêtons les théories, car si on arrive à combattre le temps, la terre cessera de tourner et on mourra tous, même les pauvres petits animaux en détresse. Bref, les gens dansaient, certains mieux que d'autre, car il y en a c'est horrible à regarder, ils font seulement semblant de bouger, juste pour dire oui moi aussi je danse. Contrairement à d'autres qui dansent comme des professionnels, comme ci qu'ils faisaient que ça de leur journée, qu'ils s'entraînaient sept jours sur sept, sans interruption, mais non c'est seulement qu'ils ont ça dans le sang.





_________________

    L'amour fait songer, vivre et croire. Il a pour réchauffer le cœur. Un rayon de plus que la gloire. Et ce rayon, c'est le bonheur.
    Victor Hugo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
aphrodite Rosewood
SUPERWOMAN' ADMIN



Age : 23
Vie depuis le : 16/06/1995
Arrivée à SF depuis : 10/07/2010
J'ai posté : 349
Localisation : San Francisco
Humeur : Bonne !
Célébrité : Mischa Barton
© Credit : © Lanie/soparadis


MY MAGIC BOOK
Camps: Bien
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: » Et si on rigolait Sam 24 Juil - 12:13

Aphrodite eut sa réponse à sa question, Cléopatra était venue seule au p3.Bon point pour elle, parce que ceci voulait dire que Liam n'était pas dans les parages, et croyez-moi, c'était vraiment mieux comme ça. Cléopatra ne fini pas sa phrase, mais la blondinette savait déjà la fin. Il était avec les membres de wildmore & hartington. Finalement, Aphrodite approuva Cléo d'un signe de tête, effectivement, elle était venue seule. Une petite pensée traversa l'esprit de notre demoiselle : il y a quelques temps - trois ans, en réalité - elle ne serait sûrement pas venue seule pour s'amuser dans un club comme le P3. Ooh non, elle était toujours accompagnée de sa petite soeur. Elles étaient inséparables avant qu'Aphrodite dérape, tue un type et coupe les ponts avec Innocence. Oh mais ne vous inquiétez-pas, la demoiselle avait prévu aussi de s'occuper de ceci et de s'excuser auprès de sa soeur. Quand elle en aura le cran Non parce que pour tuer des démons et tout, Aphrodite n'a absolument pas peur, mais quand il s'agit de famille, d'amour et tout ces choses-là, c'est totalement différent. Et là, il s'agissait d'Innocence, ce n'était tout de même pas n'importe qui.
Aphrodite sortit de ses songes quand le serveur déposa son verre de vodka. Ni d'une ni de deux, Cléopâtre vida son verre d'une seule traite. Amusée, la blondinette sourit puis décida de faire comme son amie. Néanmoins, elle ne put s'empêcher de faire une petite grimace à la fin de son verre. Il faut dire qu'elle en buvait pas tout les jours de la vodka pure, pardonnez-là. Et encore une fois, suivant l'exemple de Cléopatra, elle en commanda un autre. Cléo lui demanda également comment elle allait. Bien. Son seul problème pour le moment était Innocence. Ah non, finalement, elle en avait deux. Il y avait également ces visions qui concernaient wildmore & hartington. Oui, ce détail là aussi la tracassait un peu. Un tout petit peu. Mais au totale, elle allait plutôt bien, sincèrement.

« Plutôt bien, et toi ? » répondit-elle après quelques secondes de réflexion.
Finalement, les deux demoiselles furent interrompues par un garçon qui, disons le franchement, était déjà ivre mort. Ceci se voyait facilement de par sa façon de marcher (c'est-à-dire qu'il trébuchait presque à chaque fois et se retenait sur tout ce qu'il pouvait), sa façon de parler également, et enfin, il sentait l'alcool jusqu'à trois kilomètres à la ronde. Il leur demanda de lui accorder une danse, presque aimablement. S'il pensait qu'Aphrodite allait danser avec lui, il se mettait le doigt dans l'œil, mais alors totalement. Déjà qu'il ne semblait pas très attirant, mais alors dans cet état là, c'était tout bonnement horrible. Et il insistait en plus. La situation était amusante, jusqu'à ce qu'il tira Aphrodite par le bras pour l'entraîner avec lui vers la piste de danse. Le pauvre, il ne se doutait pas qu'il avait affaire à une Rosewood, apparemment. Aphrodite le repoussa violemment, bien décidée à ne pas se laisser faire par un ivrogne. Finalement, elle avait une petite envie de s'amuser, ce soir. Pourquoi pas avec un type ivre et un brin de magie. La demoiselle fixa les chaussures (pas très propres) de l'homme en question. En quelques secondes, elles commencèrent à fumer dangereusement. Puis une minuscule flamme commençait à prendre de la chaussure gauche. Puis la droite. Finalement, le type s'arrêta quelques secondes pour renifler. Oui, ça sentait le brûler, mon cher, et ceci venait de tes chaussures. Quand il s'en rendit compte, l'homme poussa un cris (de femme) et se mit à courir, réclamant de l'eau. Affaire réglée.
C'est bien beau mais Aphrodite n'avait pas encore pu toucher son second verre de vodka avec ce type. Elle ferma les yeux et, tout comme la première fois, le descendit en quelques secondes à peine. Nouvelle grimace. Elle allait bien s'habituer au goût à force. Ensuite, elle en commanda deux autres, un pour elle et l'autre pour son amie Cléopatra.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
A. Cléopatra Kovalevska
Wonderful' ADMIN



Arrivée à SF depuis : 03/07/2010
J'ai posté : 532
Localisation : San Francisco
Occupations : Et si je te dis, que ça te regarde pas ?
Humeur : Bonne
Célébrité : Nina Dobrev
© Credit : Faby' et toxic glam


MY MAGIC BOOK
Camps: Bien
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: » Et si on rigolait Sam 24 Juil - 13:02

Aphrodite avait sûrement dû deviner la fin de la phrase de Cléopatra, car elle remarqua qu'Aphrodite acquiesça. Cléopatra ne perdait pas de temps pour vider son premier verre, aussitôt elle en recommanda un autre, jusqu'à combien ça peut aller comme ça ? Aucune idée tout dépend de comment Cléopatra se sent, parfois il lui en faut dix pour être ivre ou parfois il lui en faut moins ou plus. Cléopatra avait eu tout de même raison de ne pas avoir pris sa voiture, car à la fin de la soirée si elle continue sur ce chemin, elle ne pourra certainement plus marcher aussi droit, heureusement qu'elle possédait le pouvoir de téléportation, très utile, certes elle l'utilisait quelque fois à ses fins personnelles, mais après tout, ce pouvoir ne lui servirait pas sinon. Elle avait demandé à Aphrodite si elle allait bien, un petit silence s'installa avant qu'elle donne une réponse, puis elle retourna la question à Cléopatra. « Je vais bien ! ».

Les deux jeunes femmes étaient tranquillement installées, tout ce passé merveilleusement bien, lorsqu'un garçon s'approcha, il n'avait pas l'air dans son assiette, mais vraiment pas, sûrement l'effet de l'alcool, Cléopatra le regarda de haut en bas et de bas en haut, il leur proposa d'aller danser avec lui, Cléopatra se retint presque de rire, danser ? Avec un machin pareil, il aurait peut-être dû réfléchir à deux fois avant de demander, mais il insista, encore et toujours, vraiment têtu ce gars. Il prenait Aphrodite par le bras pour l'entraîner vers la piste de danse, Cléopatra allait se lever pour aller aider son amie, mais elle se débrouilla très bien toute seule, Cléopatra laissa échapper un petit rire, la situation l'amusait, la pauvre chaussure prenait feu. Il partait en direction de nulle part, espérons qu'il trouve de l'eau bien fraîche le pauvre et si en même temps ça pouvait le réveiller de son demi état d'alcoolémie, ça pourrait lui faire le plus grand bien. En attendant Cléopatra consomma son deuxième verre, puis quand Aphrodite revenue, elle la laissa vider son verre. « Si tu continues d'en boire comme ça, tu vas d'habituer très vite, après ça va passer comme de l'eau. » C'était bien vrai par la suite, elle n'allait plus faire de grimace, on pourra même penser qu'elle a super soif et qu'elle boit un verre d'eau. « Quel pauvre gars n'empêche, j'espère qu'il ne viendra pas de nouveau t'embêter, parce qu'il a l'air très collant. »

Sur cette terre il existait tellement de personnalité différente, ce qui faisait que chaque personne avait la chance d'être unique, Cléopatra était unique, Aphrodite était unique... Quant à l'homme de tout à l'heure, lui aussi était unique, malgré que beaucoup d'hommes pouvaient avoir la malchance de lui ressembler après avoir bu, généralement un homme qui a bu, ça peut soit être marrant ou alors être une vraie catastrophe et pour une femme c'est pareil. Cléopatra, ça dépend de son humeur, mais quand elle est dans une humeur comme aujourd'hui, c'est-à-dire plutôt souriante, elle ne veut faire que de s'amuser et elle commence à rigoler pour un rien, ce qui peut être marrant à voir, mais elle ne devient pas comme certaine femme qui dès qu'elles ont trop bu, elles vont directement voir un homme pour finir sa nuit avec, non, non Cléopatra ce n'est pas ce genre-là, vraiment pas.

La jeune Aphrodite commanda de nouveaux verres de vodka, à force peut-être que le serveur leur fera une réduction. « Merci, bon tu es prête à trois on le boit et cette fois-ci tu ne fais pas de grimaces, sinon ça va barder ! » Cléopatra fit un petit sourire amusé, elle prenait son verre et elle dit « A trois, on le boit, un, deux, deux et demi... trois. » Cléopatra vida son verre tout comme Aphrodite et elle le déposa sur le comptoir.
« Alors, sinon qu'est-ce que tu as fait de ta journée ? » Il fallait bien discuter de tout et de rien, alors discutons de tout et de rien. Puis savoir la vie des gens, c'est bien, enfin même si ça n'apporte pas grand-chose dans la vie de Cléopatra.





_________________

    L'amour fait songer, vivre et croire. Il a pour réchauffer le cœur. Un rayon de plus que la gloire. Et ce rayon, c'est le bonheur.
    Victor Hugo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
aphrodite Rosewood
SUPERWOMAN' ADMIN



Age : 23
Vie depuis le : 16/06/1995
Arrivée à SF depuis : 10/07/2010
J'ai posté : 349
Localisation : San Francisco
Humeur : Bonne !
Célébrité : Mischa Barton
© Credit : © Lanie/soparadis


MY MAGIC BOOK
Camps: Bien
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: » Et si on rigolait Mar 27 Juil - 14:10

Après l'épisode du type bourré, Cléopatra assura à Aphrodite que pour ne plus trop sentir le coup pour le moins fort de la vodka, il ne lui suffisait que d'en boire beaucoup. On dirait une leçon pour devenir alcoolique, franchement. En tout cas, après avoir descendit en deux secondes son deuxième verre, elle fit exactement la même grimace qu'après avoir bu son premier. Beuurk. Et pourtant, c'est bien elle qui en commanda deux autres après. Elle allait forcément s'habituer au goût. Cléo lui fit une remarque par rapport à l'homme qui était venu ivre. Oh que non, il n'allait certainement pas revenir. Sauf si, bien évidemment, il voulait finir en tas de poussière, mais ça Aphrodite en doutait vraiment. Il était ivre, pas suicidaire. Quoi que, il ne se rendait peut-être pas compte que tout cela venait d'Aphro. Possible, ça aussi. En tout cas, en ce moment, il n'était pas vers les deux demoiselles et c'était déjà ça.
«  Il ne viendra plus » assura la blondinette à son amie.
Le serveur apporta les deux verres et Cléo l'interdit de faire une grimace après avoir bu. C'est facile à dire, mais vous comprenez, c'était un réflexe. La demoiselle fit même un décompte avant de liquider le verre de vodka. La blondinette pris fermement son verre et le descendit encore une fois d'une traite pour le reposer sur le comptoir juste après. A la place d'une jolie grimace, elle ferma les yeux quelques secondes. Bon, le goût commençait peu à peu à passer plus facilement. A l'allure où les demoiselles buvaient leurs verres d'alcool, elles allaient certainement finir la soirée ivres, elles aussi. Vous n'avez jamais vu une Rosewood ivre ? Encore moins Aphrodite ? Eh bien, croyez-moi, c'est vraiment quelque chose à voir. Aphrodite, ivre La plupart du temps, elle ne se rappelle pas de ses soirées, mais les gens lui rappelle bien ce qu'elle fait. Parait-il que la demoiselle danse sur les comptoirs. D'après les dires de ses amis, elle était apparemment hilarante dans ces états-là. Si Cléopatra n'était pas du genre à coucher avec le premier venu en étant ivre, on ne pouvait pas dire la même chose d'Aphrodite. Elle n'était pas non plus une trainée, n'exagérons rien, mais elle aimait s'amuser. Alors en étant ivre, complètement inconsciente, on pouvait dire qu'elle partait facilement avec presque n'importe qui.

Cléopatra demanda ensuite à Aphrodite ce qu'elle avait fait de sa journée. Réponse que la demoiselle mit quelques secondes à formuler. Bah oui, vous comprenez-bien qu'elle n'allait pas lui dire qu'elle était restée toute la journée à faire des recherches sur w&h, organisation où Cléo travaillait. Elle inventa une excuse tout à fait banale mais qui marchait à tout les coups, connaissant un minimum Aphrodite : La shopping. Comme sans aucun doute toutes les filles, la blondinette adorait passer une journée entière à la recherche de nouveaux vêtements, bijoux & paires de chaussures. Néanmoins, elle ne coulait pas non plus sur l'or en ce moment. Mais ça, Cléopatra ne le savait peut-être pas. D'ailleurs, Aphrodite eut une petite pensée tournée vers ses maudites visions : Pour une fois, elles ne pourraient pas l'aider à gagner un peu ? Oooh, bien sûr, vous allez me dire qu'elle pourrait se dégoter un travail. C'est qu'il ne suffisait pas d'un claquement de doigt pour trouver un job à San Francisco. Malheureusement.
«  Oh tu sais, des trucs de filles. Du shopping et cie » répondit-elle tout en gardant son joli sourire. «  et toi ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: » Et si on rigolait

Revenir en haut Aller en bas

» Et si on rigolait

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Charmed : Golden dark & magic sparks :: SAN FRANSCICO ; NORD :: Le centre ville :: The P3-